(1062 km au sud de Téhéran)

Le nom de Kerman est probablement dérivé de ses habitants, le Germanioi, mentionnés par Hérodote. La ville est situé à proximité de Dasht-e-Lut, désert dont elle est séparée par une chaîne de montagnes. Bien que cette région soit située dans le désert, ses pistaches sont célèbres dans le monde entier. L’artisanat le plus connu de la région est l’industrie du cuir et la broderie de la soie. Les lieux de visite les plus intéressants sont :

Ganj-Ali Khan Ensemble, se trouve à l’intersection de deux lignes d’arcades, richement décorées de fresques et comprenant des caravansérails, un salon de thé et un hammam traditionnel, aujourd’hui transformé en un musée

Mausolée Shah NematollahVali : construit en 1436, embelli et étendu par Shah Abbas, situé dans un charmant jardin conçu pour évoquer une grande harmonie. Le plus beau monument musulman de l’Iran hors d’Ispahan.

Jabbalieha : structure octogonal mystérieux en pierre avec un dôme en briques, dont la fonction est inconnue, dans un cadre pittoresque au pied des montagnes.

Rayen Citadelle : une forteresse résidentielle et la plus grande structure de boue de la région dont les murs extérieurs épais renferment un quartier public, un gymnase, une mosquée, des casernes et les quartiers du gouverneur.

Jami’ Mosquée de Kerman: un monument du sans minarets du 14ème siècle bien conservé avec quatre iwan élancés décorés de carreaux bleus, largement modernisé pendant l’époque safavide et plus tard.

Bam et son paysage culturel : (Site du patrimoine mondial), une vive impression d’une ville fortifiée médiévale, un témoignage du développement d’une communauté autour d’un système d’irrigation par canaux souterrain (quanat).

Shazdeh Jardin : un attrayant oasis vert de forme rectangulaire et un des plus beaux exemples des jardins persans historiques, ornementé par des cascades d’eau, une entrée monumentale et un pavillon  résidentiel

Sanctuaire de Moshtaq Ali Shah: un beau mausolée dédié à un mystique Soufi renommé pour ses chants et sa dextérité avec le setar, un instrument de musique à trois cordes.