La géographie et l’histoire iraniennes

L’Iran est situé au sud-ouest de l’Asie et a une superficie de 1 648 000 km2. Le pays est formé d’un plateau élevé prenant place entre la mer Caspienne au nord et le golfe Persique au sud. Le plateau central est entouré par les montagnes d’Alborz et Zagros. La sécheresse du terrain au pied des montagnes est compensée par des oasis de terres cultivées, où l’orge, le coton et les vergers ont facilité la croissance des villes et des villages. Seules les provinces proches de la mer Caspienne et la province d’Azerbaïdjan ont suffisamment de précipitations annuelles pour assurer une verdure abondante et une végétation luxuriante.

L’Iran possède une riche et longue histoire, avec une chronologie de périodes différentes, chacune caractérisée par ses propres architectures, ses formes d’art et sa littérature. La première histoire du pays remonte aussi loin que 7000 B.C. Le premier peuple distinct à émerger autour de 3800 était les Élamites (3000 B. C à 639 B.C.) qui étaient influencés dans une large mesure par les Sumériens. C’est pendant cette période que les vagues successives d’immigrants Indo-européens ont établi leurs camps sur le plateau central. Un genre de système féodal s’est développé en Iran et est mentionné pour la première fois en 844 B.C. dans des textes assyriens. L’Empire de Mèdes (825 B.C.) a réunifiée le pays, mais il a été le théâtre de nombreuses batailles et d’invasions. Plusieurs dynasties de cette époque ont fondé de grands empires, s’étendant des frontières de l’Inde et de l’Asie mineure jusqu’à la Méditerranée.

Pour ce qui est de la période islamique, les monuments historiques qui ont échappé de la destruction pendant les invasions des tribus Mongols et des Timurides, sont aussi fascinants et significatifs, en particulier ceux de la dynastie safavide (1501-1736).

miran

 

This post is also available in: English